Verena Haldemann

- 11/1/2019
Sign Guest Book

Name :
Comment :
 

Michel Bergevin
À Jeanne et Jacques-Alexis, mes très sincères condoléances. Mes pensées sont avec vous et votre famille.


Marie-Josée Morissette
Verena a été une très grande amie avec qui j'ai partagé pendant de nombreuses années, de mémorables et magnifiques soirees musicales, notamment avec le "Quatuor du Coteau" à sa maison de Québec, au centre d'art d'Orford ou à Notre-Dame-des-Laurentides. J'adorais aussi nos dîners au Palais d'Or lors de ses passages entre le Nouveau-Brunswick et Montréal. Verena, ton amitié, ton écoute, ta profondeur d'âme et ta grande générosité me manqueront beaucoup. Mes plus sincères sympathies à sa famille et amis.


Marie-Andrée Pelland
Au nom du Département de sociologie et de criminologie, nous voulons vous transmettre nos plus sincères condoléances. Verena Haldemann a contribué significativement au rayonnement de la sociologie en Acadie ainsi qu'à la formation des étudiantes et étudiants aux études sur le vieillissement.


Marie-Eva Gaudet
Bien connu Verena dans le cadre d'une mission en Haiti. Une femme intérieure, de coeur et solidaire. A toute la famille mes sincères condoléances.


Michèle Caron
Nous étions collègues à l'Université de Moncton. Je me souviens d'une femme accueillante et chaleureuse qui répondait toujours aux appels de solidarité avec les plus vulnérables. Une force tranquille. Partie trop tôt.


Mario Paris
J'ai connu madame Haldemann en tant qu'étudiant en sociologie à l'Université de Moncton il y a plus de 10 ans. Elle a été une mentore pour moi dans mes études sur le vieillissement. Elle m'a laissé son humanisme dans ma manière d'étudier et d'enseigner sur la vieillesse. Mes sincères condoléances à la famille et aux proches.


Maurice Rainville
Professeur (retraité) de l'Université de Moncton, j'ai rencontré une amie dans la personne de Verena. Son départ m'interpelle beaucoup. Mes sympathies à toutes les personnes qui l'ont côtoyée et aimée.


Suzanne Dupuis-Blanchard
Je suis triste d’apprendre du décès de madame Haldemann qui j’ai connu lorsqu’elle était à l’Université de Moncton. Une personne bien douce avec des connaissances remarquables en gérontologie. Son don de livres en vieillissement lors de sa retraite au Centre d’études du vieillissement sont encore aujourd’hui consultés par les collègues et les étudiants dans le domaine. Mes sincères condoléances à la famille. Je garde de bons souvenirs de Verena.


back »